Trois tendances sur le marché belge des fusions et acquisitions après COVID-19

Trois tendances sur le marché belge des fusions et acquisitions après COVID-19

Sondage PwC Belgique M&A

  • La crise du COVID-19 a un impact sur la façon dont les entreprises mènent leurs activités, ce qui entraînera une reprise des activités de fusion et d'acquisition 
  • Les actions prises sur le court terme dans les mois passés pour sécuriser la position cash vont à plus long terme obliger Le report des paiements oblige les entreprises à se refinancer
  • Importance accrue d'une due diligence sophistiquée, qui permet également de cerner des aspects tels que la numérisation et la culture d'entreprise

Bruxelles, le 16 juillet 2020 - L'impact de la crise du COVID-19 sur l'économie belge est de plus en plus évident. Des secteurs tels que l'aviation, le commerce de détail non-alimentaire et le tourisme ont été durement touchés. D'autres secteurs ont tenu bon et font face à l'avenir, et à une éventuelle seconde vague du virus, avec une certaine réserve. Dans tous les secteurs, les entreprises ont pris des mesures à court terme pour préserver leur liquidités, et ont réévalué leurs stratégies et leur approche du marché, ce qui créera de nouvelles opportunités sur le marché des fusions et acquisitions dans les années à venir.

La conséquence immédiate de la crise du COVID-19 a été la suspension de la plupart des opérations d'acquisition, l'impact de COVID-19 étant difficile à évaluer tant pour les investisseurs que pour les directions d’entreprises. À plus long terme, Nancy De Beule, associée chez PwC Belgique spécialisée dans les fusions et acquisitions, distingue trois tendances qui caractériseront le marché belge des des fusions et acquisitions dans l'ère post-COVID.

De nouvelles activités de fusions-acquisitions sont attendues

Juste avant l'apparition de la pandémie COVID-19, en novembre et décembre 2019, PwC Belgique a mené une enquête auprès des entreprises belges sur leurs projets de fusions et acquisitions. L'enquête a montré qu'environ 40% d'entre eux se concentreraient sur les nouvelles acquisitions ou l'intégration des entreprises récemment acquises. Cependant, les périodes d'incertitude économique ont un impact sur les résultats et les valorisations de nombreuses entreprises. Cela les oblige à prendre des décisions stratégiques, mais crée également de nouvelles opportunités de marché.

Nancy De Beule: “En raison de la crise, les entreprises peuvent, par exemple, décider de mettre en vente certaines parties de leur activité afin de libérer du cash pour leur coeur de métier.  D'autre part, il y a des entreprises et des investisseurs qui subissent peu l'impact de la crise et qui cherchent des opportunités. Cette situation, combinée au fait que les investisseurs et les fonds disposent encore de nombreuses ressources à investir, entraînera une reprise des activités de fusion et d'acquisition.

Vers une nouvelle vague de refinancement ?

De plus, l'ère post-COVID-19 soulève la question pressante du (re)financement. L'enquête sur les fusions et acquisitions menée avant cette crise a montré que de nombreuses entreprises belges (32%) avaient déjà mené à bien un cycle de refinancement ces dernières années et ne prévoyaient donc pas de nouveau cycle en 2020. Cette situation semble maintenant différente. Par exemple, de nombreuses entreprises ont dû utiliser leurs lignes de crédit pour endurer le confinement, ont contracté de nouveaux prêts à court terme ou ont eu recours aux mesures de soutien prévues par le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux (par exemple, chômage temporaire, report d'impôts, etc.).

“Lorsque ces financements et paiements différés devront être remboursés, plusieurs entreprises seront obligées de refinancer leurs dettes”, analyse Nancy De Beule. “Nous pouvons nous attendre à une nouvelle vague de refinancement après le COVID-19. Toutefois, on ne sait pas encore dans quelle mesure les banques plus traditionnelles seront désireuses de participer et dans quelle mesure les fonds de créances et autres prêteurs alternatifs - où le niveau capital non investi est très élevé - participeront activement”.

L'enquête pré-COVID-19 sur les fusions et acquisitions a montré que la plupart des entreprises s'appuient sur un partenaire externe pour de l’accompagnement financier, fiscal et juridique lors de leurs transactions. En outre, près de 75% des répondants ont déclaré avoir perdu de la valeur après une acquisition en raison de processus d'intégration difficiles. Le coût de l'intégration et la difficulté d'aligner les cultures d'entreprise étaient particulièrement souvent sous-estimés par les répondants.

Nancy De Beule: “C'est un problème de longue date. Ces coûts et ces différences ne sont souvent ‘découverts’ qu'au cours de l'intégration. Après le COVID-19, ce problème deviendra encore plus pressant, en raison de l'importance croissante de la numérisation. Une due diligence plus sophistiquée qui se concentre également sur des aspects tels que la culture d'entreprise, les performances informatiques, la durabilité du modèle d'entreprise, la durabilité de la politique fiscale d'une société, etc. et qui se concentre sur la création de valeur après l'opération, plutôt que sur la simple identification des risques, deviendra cruciale pour la réussite des transactions post- COVID-19.

On s'attend généralement à ce que la crise du COVID-19 entraîne une reprise des activités de fusions-acquisitions en Belgique, bien qu'à un rythme plus lent qu'auparavant. Cela est principalement dû au fait que les investisseurs souhaitent mener des recherches plus approfondies et procéder par étape afin d'évaluer l'impact à long terme du COVID-19 sur les résultats. On s’attend également à ce que le ‘earn-out’ (compléments de prix d'acquisition) ou d'autres méthodes de gestion des risques gagneront à nouveau du terrain. Cependant, une deuxième ou troisième vague du virus et son intensité pourraient y mettre un frein.

 

Téléchargez le rapport complet sur les fusions et acquisitions en Belgique ici.

 

Contact

Erik Oosthuizen

erik.oosthuizen@pwc.com

0474 56 42 76

www.pwc.com

A propos de PwC Belgique

Serving clients from strategy through execution

Chez PwC Belgique, nous nous engageons à fournir des services de qualité en matière d’audit, de fiscalité et de conseil à nos clients des secteurs public et privé, en Belgique et au niveau international.

Notre entreprise incarne le principe de création de valeur, grâce au réseau de relations que nous développons et ce principe est ancré au cœur même de notre philosophie d’entreprise. Notre promesse de valeur débute par les relations que nous tissons avec vous.