Six entreprises sur dix perçoivent le potentiel de l’intelligence artificielle, de l’automatisation robotique des processus et de l’analyse des données dans le cadre de la prise de décisions financières

Six entreprises sur dix perçoivent le potentiel de l’intelligence artificielle, de l’automatisation robotique des processus et de l’analyse des données dans le cadre de la prise de décisions financières

Étude PwC Global Treasury Benchmarking

  • Au moins de 60 % des trésoriers estiment que l’intelligence artificielle, l’automatisation robotique des processus (RPA) et l’analyse des données peuvent contribuer à l’optimisation de la prise de décisions financières.
  • Si 41 % des répondants sont victimes de fraude en matière de paiement par le biais de cyberattaques au moins une fois par mois, seuls 28 % considèrent qu’il s’agit d’une menace critique pour l’entreprise.
  • Les trésoriers doivent réfléchir stratégiquement (99 %), collaborer avec d’autres services au sein de l’entreprise (84 %) et présenter une forte affinité pour la technologie (73 %) s’ils veulent rester en phase avec l’évolution de leur fonction.

Mardi 30 juillet 2019 – Volatilité persistante des marchés financiers, tensions géopolitiques, cybercriminalité croissante : les entreprises sont aujourd’hui confrontées à de nombreuses incertitudes, tant en Belgique qu’à l’échelle mondiale. Si le rôle des trésoriers au sein des entreprises reste encore relativement méconnu, il ne cesse pourtant de prendre de l’ampleur au niveau stratégique. En effet, 99 % des répondants reconnaissent que la réflexion stratégique est désormais essentielle à l’exercice de leur fonction. Ce constat laisse supposer que l’époque où les trésoriers s’occupaient uniquement des aspects financiers en coulisses est définitivement révolue. À l’avenir, le trésorier s’appuiera sur l’intelligence artificielle, la RPA et l’analyse des données pour fournir à l’entreprise des conseils stratégiques en matière de risques financiers et de flux de trésorerie. Telle est la conclusion de l’étude Global Treasury Benchmarking conduite par PwC.

 

La coopération entre l’homme et la machine

Contrôle des flux de trésorerie mondiaux, optimisation du capital, gestion des risques financiers : le trésorier joue un rôle essentiel dans bon nombre d’organisations. Si sa fonction a subi une évolution considérable en raison des enjeux toujours plus complexes du contexte international, les prévisions de trésorerie (100 %), le financement (93 %) et les risques de change (92 %) demeurent ses principales priorités. L’innovation technologique est toutefois récemment venue s’ajouter à cette liste de préoccupations. En effet, au moins 60 % des répondants perçoivent le potentiel que représentent l’analyse des données, la RPA et l’intelligence artificielle pour les deux à trois prochaines années.

Story image

« Grâce à l’intelligence artificielle, les entreprises peuvent prévoir leurs flux de trésorerie et les risques financiers avec plus de précision. Les robots ont eux aussi leur place au sein du département financier. La robotisation peut fournir des mises à jour en temps réel par rapport aux prévisions établies, avec les dernières informations des marchés. La coopération entre l’homme et la machine dans le cadre de l’établissement de prédictions financières est désormais une réalité. Il est certain que cette évolution permettra aux trésoriers de jouer un rôle plus stratégique à l’avenir », explique Didier Vandenhaute, Associé chez PwC Belgique.

  

Gérer les risques dans un climat d’incertitudes

Les attentes et les risques sont élevés. En effet, 85 % des répondants ont cité le risque de change parmi les risques financiers gérés par le trésorier. Le risque de taux d’intérêt suit immédiatement avec 80 %. Par ailleurs, la sensibilisation des trésoriers à la gestion des cyberrisques évolue progressivement. Si 41 % des répondants affirment être victimes de fraude en matière de paiement au moins une fois par mois, seuls 28 % considèrent qu’il s’agit d’une menace critique. Ce risque est par conséquent largement sous-estimé. En outre, plus de la moitié des répondants reconnaissent que la gestion de la fraude relève de leur responsabilité. Pour un nombre important de personnes, cette tâche n’est donc pas considérée comme essentielle.

Hans Candries, Associé chez PwC Belgique : « La gestion des risques se retrouve sous les feux de la rampe lors des périodes d’incertitude au niveau de la géopolitique, des marchés et de la réglementation financière et commerciale. Malgré la hausse de la fraude en matière de paiement par le biais de cyberattaques, de nombreux trésoriers sous-estiment encore l’impact potentiel de celle-ci ainsi que leur responsabilité dans l’élaboration de stratégies d’atténuation appropriées. La fraude sur les paiements reste généralement sous-estimée, bien que les conséquences peuvent s’avérer désastreuses. Le préjudice causé à la réputation d’une organisation peut largement dépasser les pertes de liquidités et les augmentations de primes d’assurance. »

 

Démontrer la valeur ajoutée

Dans ce contexte de risque accru et de potentiel numérique, l’étude montre également que le trésorier joue un rôle de plus en plus central dans le cadre de l’orientation stratégique des organisations. Les trésoriers doivent dès lors réfléchir stratégiquement (99 %), collaborer avec d’autres services au sein de l’entreprise (84 %) et présenter une forte affinité pour la technologie (73 %) s’ils veulent rester en phase avec l’évolution de leur fonction.

Story image

« Les trésoriers veillent depuis toujours à la maîtrise des risques financiers. À l’avenir, ils devront jouer un rôle plus stratégique en donnant des conseils sur les répercussions de ces décisions financières. L’étude montre que le trésorier a dépassé le stade de la gestion financière pour devenir un conseiller apprécié, dont les priorités sont intégrées à la stratégie de l’entreprise au sens large (et doivent l’appuyer) », conclut Didier Vandenhaute, Associé chez PwC Belgique.

Contact

Maïté Oreglia

maite.oreglia@pwc.com

+32 (0)485 07 67 17

www.pwc.com

 

A propos de PwC Belgique

Serving clients from strategy through execution

Chez PwC Belgique, nous nous engageons à fournir des services de qualité en matière d’audit, de fiscalité et de conseil à nos clients des secteurs public et privé, en Belgique et au niveau international.

Notre entreprise incarne le principe de création de valeur, grâce au réseau de relations que nous développons et ce principe est ancré au cœur même de notre philosophie d’entreprise. Notre promesse de valeur débute par les relations que nous tissons avec vous.