Les travailleurs belges ressentent la crise financière,  l’inégalité des genres subsiste sur le lieu de travail

Les travailleurs belges ressentent la crise financière, l’inégalité des genres subsiste sur le lieu de travail

Enquête mondiale PwC Global Workforce Hopes & Fears Survey

Mardi 20 juin 2023 - Bien que 7 travailleurs sur 10 sont satisfaits de leur situation professionnelle, les conséquences de la crise économique mondiale et de la guerre des talents s’infiltrent jusque dans les ménages belges. Ce constat ressort d’une nouvelle étude mondiale réalisée par le cabinet de services professionnels PwC, « Global Workforce Hopes & Fears Survey ». PwC préconise également un lieu de travail plus inclusif, car l’étude montre que l’inégalité sur le marché du travail entre les hommes et les femmes pèse toujours sur la carrière des femmes.

Une étude mondiale réalisée par le cabinet de services professionnels PwC offre un nouvel éclairage concernant les attentes des travailleurs sur leur lieu de travail. L’étude menée auprès de ​ plus de 53.000 travailleurs dans 46 pays à travers le monde, a également été soumise à 1.070 participants en Belgique. L’étude se concentre sur les attentes positives et négatives des travailleurs sur le marché de l’emploi en termes de compétences,de confiance envers l’employeur et d’environnement de travail.

De manière générale, les Belges sont satisfaits : 7 personnes interrogées sur 10 sont satisfaites de leur situation professionnelle et ont le sentiment de pouvoir être elles-mêmes au travail. Néanmoins, certains signes portent à croire que les tensions sur le marché du travail et le malaise économique se reflètent au sein des entreprises. Pas moins d’une personne sur trois a trouvé la charge de travail ingérable au cours de l’année écoulée. Dans la moitié des cas, le manque de ressources, tel que celui en personnel, en est la cause. De plus en plus de Belges rencontrent également des difficultés financières. Près d’une personne sur cinq peine à joindre les deux bouts chaque mois. Au total, 43 % des personnes interrogées en Belgique n’ont pas de marge financière pour épargner en vue de partir en vacances ou de se faire plaisir à la fin du mois. Par ailleurs, 16 % des personnes interrogées cumulent plusieurs emplois et 7 sur 10 le font pour gagner plus. À l’échelle mondiale également, nous constatons que cette tendance s’affirme et que la situation financière des ménages se détériore.

PwC note aussi des différences significatives entre les hommes et les femmes sur le lieu de travail. Bien que les inégalités salariales entre les sexes diminuent dans notre pays d’année en année, il subsiste toutefois une inégalité entre les hommes et les femmes sur les lieux du travail. Cela se reflète non seulement dans le type de postes occupés par les femmes, mais aussi dans la façon dont elles effectuent leur travail et envisagent l’évolution de leur carrière au cours de l’année à venir.

L’étude révèle que les femmes restent beaucoup moins présentes dans les fonctions dirigeantes ou de management supérieur (18 %) que les hommes (29 %). En outre, les femmes en Belgique sont deux fois plus susceptibles de travailler à temps partiel que les hommes. Étant donné que les femmes sont plus souvent actives dans les soins de santé ou l’éducation - où la ​ présence physique au travail est nécessaire -, le télétravail est également moins envisageable. Une femme interrogée sur quatre indique ne pas pouvoir faire son travail comme elle le souhaite. La volonté de changer d’emploi au cours de l’année à venir est presque la même entre les hommes et les femmes. En revanche, les femmes sont nettement moins enclines à demander une augmentation ou une promotion, bien qu’elles soient plus nombreuses à juger leur salaire insuffisant.

Axel Smits, président de PwC Belgique, commente ces résultats : « Dans un contexte mondial en mutation rapide, avec des défis politiques, sociaux et économiques majeurs, il est très important que les employeurs soient conscients des difficultés que rencontrent leurs collaborateurs à cet égard. Du reste, nous devons tous avoir comme objectif ​ de promouvoir une culture d’entreprise plus inclusive. À un pareil moment charnière, nous ne pouvons nous permettre de perdre un seul talent. Nous devons anticiper pour éliminer les inégalités et répondre ​ au mieux aux préoccupations des travailleurs, non seulement pour retenir les talents, mais aussi pour leur donner une chance maximale de s’épanouir. Notre pays a toutes les cartes en main pour faire de la diversité des talents une force, mais nous devons impérativement offrir des opportunités aux travailleurs et les aider à se développer si nous voulons voir émerger un marché du travail fort et inclusif, qui contribuera à une société plus durable. »

 

À propos de l'étude annuelle PwC Global Workforce Hopes & Fears Survey

En Avril 2023, PwC a questionné 53.912 personnes travaillant soit active sur le marché de l’emploi. L’échantillon a été conçu pour refléter une gamme d’industries, caractéristiques démographiques et manières de travailler. L’étude comprend 46 pays et territoires, et la taille des échantillons reflète la proportion que le pays ou territoire représente dans le PNB mondiale. 1.070 personnes ont été interrogées en Belgique, dont 48% des femmes et 52% des hommes.

Tess Minnens External Communications Manager

 

 

 

A propos de PwC Belgique

Building trust and delivering sustained outcomes

 

Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau de firmes établi dans 151 pays avec plus de 364.000 personnes. Nous nous engageons à offrir des services de qualité en matière de certification de comptes, de fiscalité et de conseil. Dites-nous ce qui est important pour vous et apprenez à mieux nous connaître en consultant notre site www.pwc.com.  

« PwC » désigne le réseau de PwC et/ou une ou plusieurs de ses firmes membres, chacune formant une entité juridique distincte. Pour de plus amples détails, consultez www.pwc.com/structure.

© 2023 PwC. Tous droits réservés.

PwC Belgique
Culliganlaan 5
1831 Diegem