Les salariés belges attendent plus de transparence de la part de leur employeur

Les salariés belges attendent plus de transparence de la part de leur employeur

PwC Global Workforce Hopes & Fears survey

Mardi 24 mai 2022 - À l'approche de la réunion annuelle 2022 du Forum économique mondial à Davos, l'enquête Global Workforce Hopes & Fears de PwC Belgique a sondé l'opinion de 52 195 travailleurs à travers 44 territoires, dont 1 095 en Belgique, afin d'évaluer leur perception de leur emploi actuel, de leur employeur et des changements de carrière potentiels. Près de la moitié des répondants belges possédant des compétences spécialisées ou rares prévoient de demander une augmentation au cours de l'année à venir. L'enquête a montré que les travailleurs s'intéressent particulièrement à l'impact de leur employeur sur l'économie, le climat et la société. L'enquête révèle également les préférences en matière de travail hybride, les stratégies de rétention et la valeur que les employés accordent à la transparence et à la responsabilisation.

 

La guerre des talents continue de s'intensifier

En Belgique, 57 % des salariés sont ("très" ou "moyennement ") satisfaits de leur travail. Pourtant, les employés possédant des compétences spécialisées sont très demandés. Les données montrent que ceux qui ont des compétences recherchées sont plus susceptibles de se sentir satisfaits de leur travail (63% contre 56%) et de se sentir écoutés par leurs managers (41% contre 24%). Ces travailleurs sont également plus susceptibles que l'ensemble du groupe de demander une augmentation ou une promotion au cours de l'année à venir (49%).

De même, les pénuries de compétences sont encore très tangibles. Environ 22% des répondants belges (contre 29% au niveau mondial) déclarent que leurs compétences sont en pénurie sur leur marché national. Pour gagner la guerre des talents, la récompense financière est nécessaire (70%), mais insuffisante. La possibilité d'être authentique au travail (71%) et un travail épanouissant (68%) figurent parmi les trois principaux facteurs qui incitent les salariés à envisager un changement d'emploi. Les résultats appellent à une approche plus globale des stratégies de fidélisation, combinant attentes salariales avec des aspects tels que la culture d’entreprise et ses objectifs sociétaux.

Story image

Dans les objectifs sociétaux, la transparence est primordiale

Les salariés veulent que les entreprises prennent position. Ils veulent notamment de la transparence sur les résultats de leur employeur en matière de santé et de sécurité (46%), d'impact économique (47%), de diversité et d'inclusion (46%), et d'environnement et de climat (41%).

Pourtant, il semble y avoir un décalage entre l'importance que les employés accordent à la transparence de leur employeur et la confiance qu'ils ont dans la transparence de leur employeur sur ces points, en particulier lorsqu'il s'agit de protéger la santé et la sécurité. L'enquête suggère que les employeurs devront faire de la transparence une priorité essentielle afin de restaurer la confiance de leurs employés et, en définitive, de conserver leur atout le plus précieux.

Story image

Travail hybride : rencontrer les employés à mis chemin

Malgré l'augmentation du nombre d'options de travail à distance et hybride, il reste un groupe important de travailleurs qui ne peuvent pas du tout travailler à distance. Environ 52% de l'échantillon belge de salariés interrogés ne peuvent pas travailler à distance, soit un peu plus que la moyenne mondiale de 45%. Ce groupe est beaucoup moins susceptible que les autres de dire que leur équipe se préoccupe de leur bien-être (32%) et de penser qu'ils sont récompensés équitablement sur le plan financier (30%). Parmi ceux qui peuvent travailler à distance, 70% des personnes interrogées en Belgique (contre 55% au niveau mondial) travaillent actuellement de manière hybride et nous pouvons nous attendre à ce que ce chiffre augmente. Parmi ceux qui travaillent à distance à plein temps, il y a une plus grande inquiétude quant au fait d'être négligé pour les opportunités de développement.

Axel Smits, Président de PwC Belgium réagit : "Face aux défis de la numérisation et à un environnement mondial en mutation rapide, nous avons l'occasion de repenser l'avenir du travail et de mieux reconstruire. Il est nécessaire d'adopter une approche centrée sur les personnes, en soutenant leur bien-être et en améliorant leurs compétences afin de répondre efficacement aux nouvelles méthodes de travail. Dans le même temps, notre pays a la possibilité de faire de sa diversité de talents une force et de devenir, d'ici à 2030, une plaque tournante de premier plan pour les talents du monde entier, capable de contribuer à une société plus forte, plus inclusive et plus durable."

 

Contact

Maïté Oreglia Senior Communications Manager

 

 

 

 

 

A propos de PwC Belgique

Building trust and delivering sustained outcomes

Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau de firmes établi dans 155 pays avec plus de 327.000 personnes. Nous nous engageons à offrir des services de qualité en matière de certification de comptes, fiscalité et conseil. Dites-nous ce qui est important pour vous et apprenez à mieux nous connaître en consultant notre site www.pwc.com.

« PwC » désigne le réseau de PwC et/ou une ou plusieurs de ses firmes membres, chacune formant une entité juridique distincte. Pour de plus amples détails, consultez www.pwc.com/structure.

© 2022 PwC. Tous droits réservés.

PwC Belgique
Culliganlaan 5
1831 Diegem