Les professionnels belges de la finance n’exploitent pas encore pleinement le potentiel de la numérisation

Les professionnels belges de la finance n’exploitent pas encore pleinement le potentiel de la numérisation

PwC België Finance Executive Survey 2020

  • 61 % des cadres financiers belges reconnaissent que leur entreprise a mis plus de temps à mener à bien sa transformation numérique qu’il y a trois ans ;
  • 51 % se disent préoccupés par l’adéquation de la maturité numérique de leur personnel et par la gestion de la résistance au changement ;
  • 65 % admettent qu’ils sous-utilisent l’analyse des données lors de la génération d’informations susceptibles d’orienter les décisions de leur entreprise.

Mercredi 11 mars 2020 – Si les cadres financiers belges affirment dans l’édition 2020 de l’étude PwC « Belgium Finance Executive Survey » leur ferme volonté de recourir à la technologie et à l’analyse des données, plus de la moitié (51 %) se disent toutefois préoccupés par les compétences numériques de leurs équipes et par la capacité de leur entreprise à faire face au changement. La majorité des cadres financiers tentent de concrétiser cette vision en adoptant des mesures isolées dictées par les tendances, au lieu d’envisager le parcours dans son ensemble et de le traduire en une feuille de route à la fois claire et réalisable. Cette approche fragmentée nuit à la rapidité d’exécution, renforçant par là même le sentiment d’être dans un état constant de transformation numérique qui ne tient pas ses promesses.

La transformation numérique est devenue la nouvelle norme, mais un potentiel inexploité subsiste.

Si 71 % des directeurs financiers belges interrogés estiment que les évolutions technologiques pourraient améliorer l’efficacité de leur fonction, 61 % reconnaissent que leur entreprise a mis plus de temps à mener à bien sa transformation numérique qu’il y a trois ans. Selon le rapport 2019 Finance Effectiveness Benchmark établi par PwC, 30 à 40 % du temps consacré aux processus financiers clés pourraient être éliminés grâce à l’automatisation. Ces chiffres contrastent fortement avec les résultats de l’édition 2020 de l’étude « Belgium Finance Executive Survey », qui révèlent que les tâches sont encore exécutées manuellement la plupart du temps ou ne sont que partiellement automatisées. À titre d’exemple, en matière de planification, d’établissement du budget et des rapports, seuls 4 % du processus sont automatisés alors que le potentiel d’automatisation s’élève à près de 27 % du temps consacré à ces activités.

Story image

François Jaucot, Partner chez PwC Belgium : « La numérisation ne ralentira pas de sitôt. Nous constatons que la concrétisation de leur vision reste un défi majeur pour de nombreuses organisations financières. Elles adoptent des mesures isolées dictées par les tendances, au lieu d’envisager le parcours dans son ensemble et de le traduire en une feuille de route à la fois claire et réalisable. Cette approche fragmentée nuit à la rapidité d’exécution, renforçant par là même le sentiment d’être dans un état constant de transformation numérique qui ne tient pas ses promesses. En conséquence, les cadres financiers sont confrontés à la frustration et à la résistance au changement au sein de leurs organisations.

La première étape pour contrer la résistance au changement consiste à comprendre l’impact de ces changements sur le personnel et, plus important encore, à identifier la cause profonde de cette résistance et à prendre les mesures appropriées. Les cadres financiers ont de plus en plus conscience de cette problématique et investissent dans des programmes de perfectionnement pour aider leurs collaborateurs à améliorer leurs compétences numériques et pour créer un éventail de compétences à l’épreuve du temps au sein de leur organisation. » 

Devenir un partenaire commercial axé sur les données

Par ailleurs, 65 % des répondants admettent qu’ils sous-utilisent l’analyse des données lors de la génération d’informations. En outre, 51 % des directeurs financiers belges affirment que la maturité numérique de leur personnel constitue leur principale préoccupation. Ce chiffre s’inscrit dans le droit fil des résultats de la 23e édition du baromètre PwC sur l’opinion des dirigeants d’entreprise, où 41,5 % des dirigeants belges interrogés affirment qu’ils commencent seulement à progresser sur le plan de l’amélioration de leur connaissance de la technologie et de ses implications potentielles.

Story image

« Les cadres financiers ont clairement l’intention de faire évoluer leur rôle en celui de partenaire commercial utilisant les technologies numériques. Le facteur de réussite est directement lié à leur utilisation de l’analyse des données, qui transforme les informations financières en informations commerciales précieuses. L’étude montre que les organisations financières belges en sont encore au tout début de l’analyse des données. Leurs défis tiennent clairement au manque de compétences adéquates au sein de leur équipe financière », précise François Jaucot.

 

Contact

Maïté Oreglia

[email protected]

0485 07 67 17

www.pwc.com   

A propos de PwC Belgique

Building trust and delivering sustained outcomes

Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau de firmes établi dans 155 pays avec plus de 327.000 personnes. Nous nous engageons à offrir des services de qualité en matière de certification de comptes, fiscalité et conseil. Dites-nous ce qui est important pour vous et apprenez à mieux nous connaître en consultant notre site www.pwc.com.

« PwC » désigne le réseau de PwC et/ou une ou plusieurs de ses firmes membres, chacune formant une entité juridique distincte. Pour de plus amples détails, consultez www.pwc.com/structure.

© 2022 PwC. Tous droits réservés.

PwC Belgique
Culliganlaan 5
1831 Diegem