Les chaînes d’approvisionnement numériques en période de turbulences

Les chaînes d’approvisionnement numériques en période de turbulences

Rapport « Connected & Autonomous Supply Chains 2025 » de PwC

  • Les pionniers en matière d’excellence au sein de la chaîne d’approvisionnement, les « Digital Champions », illustrent parfaitement comment les chaînes d’approvisionnement pourront, à l’avenir, résister à des perturbations telles que le Covid-19.
  • Les Digital Champions créent un jumeau numérique de leur chaîne d’approvisionnement (47 %) afin d’en maximiser la transparence, alors que seuls 12 % de toutes les entreprises se prêtent à cet exercice.
  • 70 % des Digital Champions utilisent des données financières afin de prendre des décisions quant à leur chaîne d’approvisionnement, contre seulement 31 % de toutes les entreprises.

Le 7 juillet 2020 – Le Covid-19 a mis les chaînes d’approvisionnement de divers secteurs sous pression, notamment en raison d’une forte baisse ou, à l’inverse, d’une explosion de la demande de produits spécifiques. Volatilité et incertitude contraignent les entreprises à élargir et à déplacer rapidement leurs chaînes d’approvisionnement. Selon le rapport « Connected & Autonomous Supply Chains 2025 » de PwC, la clé du succès réside dans la transformation en un écosystème plus intégré et autonome grâce auquel les entreprises sont en mesure d’anticiper rapidement les opportunités et les difficultés, de même que les risques avant qu’ils se produisent.

Faire face aux perturbations des chaînes d’approvisionnement, comme le Covid-19

Avoir une meilleure visibilité sur le contenu des produits ou sur les flux financiers et logistiques de la chaîne d’approvisionnement n’a jamais été aussi essentiel qu’aujourd’hui. Les entreprises qui peuvent déjà se prévaloir de posséder une chaîne d’approvisionnement avancée (les « Digital Champions ») excellent : elles créent en effet un « jumeau numérique », une sorte de réplique virtuelle de leur chaîne d’approvisionnement, afin de réaliser des simulations en comparant, par exemple, les évolutions réelles au sein de la chaîne d’approvisionnement et les prévisions. Seuls 12 % des entreprises ont déjà franchi ce cap.

Story image

Ajuster l’offre et la demande en fonction des commandes réelles, des matériaux consommés ou des changements de production est d’une importance capitale en cas de perturbations comme celles provoquées par le Covid-19. Pourtant, l’écart entre les avancées réalisées par les entreprises ne pourrait être plus grand : près d’un tiers des Digital Champions (29 %) améliorent déjà leur planification de bout en bout grâce à des méthodes dynamiques, comme des analyses de scénarios, contre seulement 12 % de l’ensemble des entreprises.

Ces prochaines années, la mise en relation interactive des fournisseurs, des producteurs, des prestataires de services logistiques et des clients au moyen d’une « logistique intelligente » gagnera en importance. Seuls 18 % des entreprises placent cependant la logistique intelligente en tête de leurs priorités et seul un tiers d’entre elles ont mis en œuvre cette technologie. 59 % des Digital Champions, pour leur part, déclarent qu’il s’agit d’une priorité élevée, voire absolue, et 82 % l’ont mise en œuvre.

« Le comportement des consommateurs est en train de changer radicalement, alors que les innovations numériques modifient chaque aspect de la manière dont les entreprises gèrent leur business. Le Covid-19, en particulier, provoque une baisse imprévue ou, a contrario, une augmentation inattendue de la demande, causant ainsi des pénuries importantes au niveau de l’offre. Face à ce type de perturbations, les entreprises se voient contraintes d’augmenter ou de réduire rapidement leur chaîne d’approvisionnement. Afin de pouvoir réagir à ce genre de crises à l’avenir, les entreprises doivent rendre leurs chaînes d’approvisionnement plus transparentes, les faire reposer sur une planification solide et leur permettre de mieux exploiter le potentiel de la technologie », explique Peter Vermeire, Partner chez PwC Belgique.  

Des chaînes d’approvisionnement pilotées par l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) aide les entreprises à améliorer leur chaîne d’approvisionnement et est incontestablement en passe de devenir la nouvelle norme. Dans ce domaine, les Digital Champions ont une énorme longueur d’avance sur le reste des entreprises interrogées. Ils font davantage usage des données et recourent plus souvent à l’IA lorsqu’ils doivent prendre des décisions importantes quant à leur chaîne d’approvisionnement. 

Story image

Le recours à l’IA est cependant loin d’être une évidence. Les entreprises doivent en effet collecter, pour ce faire, des informations pertinentes tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Dans l’ensemble, seule une entreprise sur cinq (22 %) dispose déjà d’une plateforme pour l’IA et a mis en œuvre des analyses avancées. L’intérêt augmente néanmoins, et 38 % ont commencé à lancer des projets pilotes dans le domaine, tandis que 22 % prévoient de le faire dans les cinq prochaines années.

« L’IA peut aider à prédire de manière dynamique l’heure d’arrivée estimée (ETA) des envois en tenant compte de l’ensemble des informations relatives à un envoi particulier, comme les signaux GPS en temps réel, les conditions météorologiques ou les informations sur le trafic. L’IA recèle donc un potentiel énorme pour améliorer les performances de la chaîne d’approvisionnement. Mais qui dit potentiel énorme dit aussi risque élevé : les décisions prises par les algorithmes sont-elles en phase avec les valeurs d’une entreprise  ? Les clients font-ils confiance aux entreprises pour leurs données  ? Il est indispensable d’anticiper ces problèmes ainsi que d’autres, et de pérenniser tous les systèmes afin d’exploiter le plein potentiel de l’IA », poursuit Peter Vermeire.

 

À propos de l’étude

Ce rapport PwC s’appuie sur une étude quantitative composée d’interviews réalisées entre octobre 2019 et janvier 2020 auprès de 1 601 hauts dirigeants d’entreprises dans 33 régions de l’EMEA, d’Amérique du Nord et du Sud et de l’APAC. Afin d’obtenir une image équilibrée, les résultats de l’enquête internationale ont été pondérés en fonction du PIB de la région.

PwC a développé un indice qui classe les entreprises selon la maturité de leur chaîne d’approvisionnement. En fonction de leurs résultats, les entreprises sont regroupées dans l’une des quatre catégories : Digital Champions, Digital Innovators, Digital Followers et Digital Novices. 

Pour mesurer la position de certaines entreprises au sein de ces groupes, PwC a attribué un total de 100 points aux différents niveaux de capacités et d’avancées numériques :

25 points pour la mise en œuvre de capacités avancées de la chaîne d’approvisionnement ;

10 points pour le recours à l’IA afin d’accélérer les capacités de cette chaîne d’approvisionnement ;

25 points pour la mise en œuvre de technologies de chaîne d’approvisionnement basées sur des logiciels ;

15 points pour les performances générales ;

25 points pour les revenus (10) et les coûts (15) démontrés.

L’indice est cumulatif : plus une entreprise est intégrée et plus elle met largement en œuvre les capacités avancées de la chaîne d’approvisionnement, plus la valeur de l’indice est élevée.

PwC a également agrémenté cette étude d’interviews approfondies avec des dirigeants d’entreprise qui prennent l’initiative dans certains aspects spécifiques de la chaîne d’approvisionnement.

 

Contact

Erik Oosthuizen

erik.oosthuizen@pwc.com

0474 56 42 76

www.pwc.com

A propos de PwC Belgique

Serving clients from strategy through execution

Chez PwC Belgique, nous nous engageons à fournir des services de qualité en matière d’audit, de fiscalité et de conseil à nos clients des secteurs public et privé, en Belgique et au niveau international.

Notre entreprise incarne le principe de création de valeur, grâce au réseau de relations que nous développons et ce principe est ancré au cœur même de notre philosophie d’entreprise. Notre promesse de valeur débute par les relations que nous tissons avec vous.