L’efficacité énergétique devient le moteur de la croissance économique

L’efficacité énergétique devient le moteur de la croissance économique

Rapport PwC Global Economy Watch

Mercredi 7 août 2019 – Selon le dernier rapport Global Economy Watch de PwC, les investissements en faveur de l’efficacité énergétique profitent à la croissance économique. L’intensité énergétique de l’économie belge et mondiale devrait encore baisser. Il nous faudra cependant recourir à la technologie pour renforcer l’efficacité énergétique, tout en cherchant à réduire la consommation énergétique des nouvelles technologies.

 

Une intensité énergétique inférieure aux prévisions

Dans son rapport Global Economy Watch, PwC souligne que l'économie mondiale utilise l'énergie de manière beaucoup plus efficace. Selon les chiffres de la Banque mondiale, l’intensité énergétique a diminué de 32% au cours des 30 dernières années. En Belgique, l’intensité énergétique a diminué de 28% au cours de la même période. Le rapport de PwC indique que cette tendance se poursuivra au cours des 20 prochaines années, et prédit que l’intensité énergétique globale pourrait encore baisser d’un tiers. Avec une demande énergétique mondiale en augmentation de près d'un tiers d'ici 2050 et une croissance moyenne du PIB mondial de 2,5% par an, l'analyse montre comment la croissance économique se dissocie progressivement de l'intensité énergétique.

Serge Loumaye, Partner chez PwC Belgium: « Les niveaux d’activité dans les secteurs tels que l’industrie sidérurgique ont fortement baissé au cours des dernières décennies, ce qui explique en grande partie cette baisse de l’intensité énergétique. Nous constatons que notre consommation d’énergie est restée stable au fil des années, tandis que notre économie s’est développée. On peut en déduire que la Belgique a accompli d’importants progrès au cours des dernières décennies pour dissocier la croissance économique de la consommation d’énergie. Dans la perspective d’une transition énergétique indispensable, notre pays devra se concentrer davantage encore sur l’efficacité énergétique. Le rapport montre qu’il est en effet possible de favoriser la croissance économique mondiale tout en s’efforçant de lutter contre le changement climatique. »

 

Les services et la technologie pour renforcer l’efficacité énergétique

La question qui se pose est de savoir si les gouvernements et les entreprises peuvent atteindre cet objectif. Dans son rapport, PwC compare l'intensité énergétique de 20 économies et identifie trois facteurs clés: une combinaison de changement économique structurel, de progrès technologique et d'action gouvernementale. L'analyse confirme que les pays qui transforment leurs économies en économies de services ont un impact positif sur l'efficacité énergétique. En Belgique par exemple, selon le SPF Économie, le secteur des services représente 57,3% de la valeur ajoutée brute totale, alors que sa part dans la consommation totale d'énergie en Belgique ne représente que 13,4%.

Toutefois, le rapport a montré qu'un tel changement doit s'accompagner d’un investissement dans les nouvelles technologies, qui est souvent stimulée par des mesures gouvernementales. Puisque les économies émergentes ont moins tendance à investir dans la technologie que les pays plus prospères, la corrélation entre le changement économique structurel et l’efficacité énergétique sur les marchés émergents est souvent négative. En d'autres termes, les pays qui transforment leurs économies en économies de services réalisent des gains les plus importants en termes d'intensité énergétique lorsqu'ils utilisent la technologie pour améliorer leur efficacité énergétique.

« L’analyse montre à quel point l’utilisation de la technologie est importante pour rendre notre économie plus efficace sur le plan énergétique. Les pays plus prospères sont disposés à investir dans la technologie, car la sensibilisation au changement climatique y est plus forte. Les consommateurs sont dès lors davantage susceptibles de limiter leur consommation d’énergie. Paradoxalement, force est de constater que les nouvelles technologies sont en même temps très énergivores. Il suffit de penser au développement des centres de données, à l’introduction des technologies de télécommunication 5G ou au minage de la cryptomonnaie. Cette dernière a consommé 30 TWh/an au cours des deux dernières années, soit une consommation d’énergie supérieure à celle de Londres. Nous avons encore beaucoup de progrès à faire à cet égard », explique Serge Loumaye, Partner chez PwC Belgium.

La version intégrale du rapport Global Economy Watch peut être consultée à l’adresse suivante :

https://www.pwc.com/gx/en/issues/economy/global-economy-watch.html.

 

Contact

Maïté Oreglia

[email protected]

+32 (0)485 07 67 17

www.pwc.com

A propos de PwC Belgique

Building trust and delivering sustained outcomes

Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau de firmes établi dans 155 pays avec plus de 327.000 personnes. Nous nous engageons à offrir des services de qualité en matière de certification de comptes, fiscalité et conseil. Dites-nous ce qui est important pour vous et apprenez à mieux nous connaître en consultant notre site www.pwc.com.

« PwC » désigne le réseau de PwC et/ou une ou plusieurs de ses firmes membres, chacune formant une entité juridique distincte. Pour de plus amples détails, consultez www.pwc.com/structure.

© 2022 PwC. Tous droits réservés.

PwC Belgique
Culliganlaan 5
1831 Diegem