Le nombre de voitures continuera d’augmenter jusqu’en 2025

Le nombre de voitures continuera d’augmenter jusqu’en 2025

Étude PwC Digital Auto Report

Mercredi 8 janvier 2020 – Alors que tout un chacun s’efforce de trouver une solution durable au problème de mobilité actuel, le nombre record de voitures reste encore à venir. Entre 2020 et 2025, le nombre de voitures au sein de l’UE passera de 269 millions à 273 millions. Il faudra attendre 2030 pour voir le nombre de voitures en circulation baisser à 258 millions. À l’occasion du lancement du Salon de l’Auto 2020, Strategy&, l’entité conseil en stratégie de PwC, se penche sur les perspectives d’avenir de l’industrie automobile dans le cadre de son étude Digital Auto Report.

L’apogée prévue en 2025

Le nombre de voitures en circulation au sein de l’UE n’atteindra son apogée qu’en 2025. Le nombre absolu de véhicules sur les routes devrait ensuite diminuer sensiblement en Europe, en conséquence de la transition progressive de la voiture particulière aux solutions de mobilité partagée. Alors que l’on comptait encore 263 millions de véhicules sur le bitume européen en 2018, ils ne seront plus « que » 258 millions (-2 %) en 2030.

Story image

Des smartphones sur roues

L’évolution de l’industrie automobile s’orientera principalement vers une part plus importante de véhicules connectés, autonomes et électriques, en particulier en Europe et en Chine. Cette tendance ne s’explique pas seulement par l’évolution du comportement des consommateurs ou par les avancées technologiques. Le cadre juridique de la mobilité, en cours d’élaboration par les instances politiques et législatives, ainsi que l’émergence des véhicules électriques ou partagés, jouent également un rôle majeur à cet égard.

Le potentiel de marché pour les véhicules connectés en Europe s’élèvera à 14,3 milliards d’euros d’ici 2030. Les normes 5G, notamment, stimuleront la poursuite de la mutation des véhicules en véritables « smartphones sur roues ». D’ici 2025, environ 30 % des véhicules connectés en Europe seront conformes aux normes 5G. En 2030, ils constitueront 70 % de l’ensemble du réseau. À l’horizon 2030, les véhicules électriques représenteront près de 40 % des immatriculations de voitures neuves. Les minibus, les taxis robots et les voitures particulières entièrement autonomes ne sillonneront pas les routes sans restrictions supplémentaires avant 2029 au plus tôt.

« En termes de voitures autonomes, l’Europe est largement distancée par l’Asie. Ce retard s’explique principalement par les exigences rigoureuses en matière de tests qui freinent la poursuite du développement. D’autre part, les entreprises européennes ont la possibilité de se spécialiser dans le domaine des dispositifs de sécurité. Par ailleurs, l’évolution de la réglementation conduit à l’introduction de véhicules autonomes et électriques, par exemple les incitants fiscaux à l’achat de voitures électriques et l’adoption de normes plus strictes en matière d’émissions de CO2 », explique Fernand Dimidschstein, Lead Partner chez Strategy& Belgium.

De nouvelles sources de revenus pour les constructeurs automobiles

L’étude met en évidence de nouvelles sources de revenus pour les constructeurs automobiles issues de solutions de mobilité alternatives, dont le volume du marché en Europe atteindra 352 milliards d’euros. Ce phénomène reflète notamment l’évolution du comportement des consommateurs. D’ici 2030, les gens feront en moyenne 17 % de leurs trajets en voiture partagée en Europe, soit un peu plus qu’aux États-Unis (14 %) mais pas encore autant qu’en Chine (24 %).

« Peu de constructeurs proposent actuellement une offre de mobilité servicielle (MaaS) qui soit à la fois en mesure de concurrencer les voitures particulières et rentable pour eux », précise Fernand Dimidschstein. « Nous nous attendons à ce que le marché soit réparti entre un petit nombre d’acteurs d’envergure internationale, tandis que plusieurs acteurs locaux émergeront pour proposer une gamme spécialisée de services de mobilité alternative », conclut Fernand Dimidschstein.

 Le rapport intégral peut être téléchargé à l’adresse suivante :

https://www.strategyand.pwc.com/gx/en/insights/2019/digital-auto-report/digital-auto-report-2019.pdf

 

Contact

Maïté Oreglia

maite.oreglia@pwc.com

+32 (0)485 07 67 17

www.pwc.com

A propos de PwC Belgique

Building trust and delivering sustained outcomes

Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau de firmes établi dans 156 pays avec plus de 295.000 personnes. Nous nous engageons à offrir des services de qualité en matière de certification de comptes, fiscalité et conseil. Dites-nous ce qui est important pour vous et apprenez à mieux nous connaître en consultant notre site www.pwc.com

« PwC » désigne le réseau de PwC et/ou une ou plusieurs de ses firmes membres, chacune formant une entité juridique distincte. Pour de plus amples détails, consultez www.pwc.com/structure.

© 2022 PwC. Tous droits réservés.

PwC Belgique
Culliganlaan 5
1831 Diegem