La collaboration entre les start-ups et les entreprises industrielles : un aspect crucial pour l'avenir de l'industrie

PwC présente les résultats de la première enquête sur l’industrie 4.0 menée auprès des start-ups

Les start-ups fournissent principalement des technologies numériques industrielles aux entreprises de production. PwC démontre que le renforcement de l'écosystème comprenant les entreprises industrielles ainsi que leurs fournisseurs et partenaires est crucial pour l'avenir de l'industrie en Belgique.

  • 57 % des participants ont déclaré que l’argument principal pour lancer leur entreprise était la maturité de la technologie.
  • 83 % des participants ont indiqué que leur solution améliorera les performances opérationnelles globales.

Pour la première fois, PwC a cartographié le paysage des start-ups belges offrant des solutions issues de l'industrie 4.0. PwC Belgique a mené des entretiens approfondis avec des fondateurs et des cadres provenant de 30 start-ups et entreprises en croissance actives dans le secteur de la technologie numérique industrielle.

L'étude donne un aperçu de la façon dont les start-ups créent de la valeur pour leurs clients et dont elles abordent le marché. Elle détermine, par ailleurs, le ressenti des débutants par rapport à l'écosystème de l'industrie 4.0 et les défis qu'ils y identifient. PwC présente également sa vision concernant les mesures nécessaires à la poursuite du développement du marché.  

La Belgique comme tremplin

La technologie joue un rôle prépondérant dans l'environnement actuel. Les start-ups consacrent donc beaucoup d'énergie à sélectionner et à développer les applications adéquates qui offrent la meilleure valeur ajoutée. Les start-ups sont ambitieuses et considèrent souvent la Belgique comme un marché test où elles développent des produits et des stratégies avant de les exporter vers des marchés plus larges.

Elles proposent généralement des solutions pour améliorer les performances opérationnelles des entreprises industrielles. Comme l'a révélé la précédente étude de PwC sur l'industrie 4.0, il s’agit aussi de l’objectif escompté par les clients.

Les start-ups montrent ce dont elles sont capables à l’aide d'une preuve de concept (de l’anglais proof of concept, ou PoC). De cette manière, les clients peuvent déterminer si la solution en question offre également une valeur ajoutée dans leur propre contexte. Généralement, une PoC ne dure pas plus de trois mois et est relativement bon marché. Il s'agit d'une étape importante dans l'établissement d'une relation d'affaires avec l'entreprise.

L'écosystème de l’industrie 4.0 soutient les start-ups

Au sein d’un écosystème, les jeunes entreprises peuvent asseoir leur propre réputation et celle de leurs solutions, ce qui favorise également la croissance de leur entreprise. Les participants estiment que les starts-ups bénéficient d’un soutien considérable. Ils indiquent toutefois qu'il faudrait accorder davantage d'attention à la phase de croissance dans l'écosystème.

Pour assurer l'avenir des start-ups et des entreprises industrielles, l'écosystème doit formuler des objectifs stratégiques clairs qui vont au-delà d'une PoC unique. Peter Vermeire, partner management consulting chez PwC Belgique : « Les start-ups et les entreprises industrielles doivent intensifier leur collaboration et revoir leurs processus existants à partir d'une nouvelle vision. En définitive, l'industrie manufacturière belge prospérera uniquement si les deux parties coopèrent pour atteindre un objectif commun. »

À propos de l’enquête de PwC sur l’industrie 4.0

24 start-ups et 6 entreprises plus matures (scale-ups) ont participé à cette étude. PwC a interrogé les fondateurs et les gestionnaires sur le contexte dans lequel ils travaillent, leurs expériences avec le développement de leur entreprise et leur évaluation de l'écosystème belge. 

PwC a comparé les résultats de ces entretiens avec les résultats d'études antérieures sur l’industrie 4.0 menées auprès des entreprises de production. Cette méthode a permis d'identifier les attentes des deux parties et de fixer un objectif commun.

 

Peter Vermeire Partner at PwC Belgium
Saskia Rademakers Marketing & Communication Director at PwC Belgium